Florès ...
Faire classe dehors, et pourquoi pas ?

La classe est un lieu d’apprentissage, le plus souvent configuré de la façon suivante : des tables et des chaises faisant face à un tableau et un bureau, celui de la maîtresse ou du maître. Rien de très original, n’est-ce pas ?

Il est prouvé que les enfants ont de plus en plus de difficultés à rester statiques. C’est pourtant leur quotidien à l’école. N’ont-ils pas plutôt besoin de se dépenser, de bouger, de prendre l’air, de toucher, d’apprendre sur le terrain ? Et pourquoi pas même de devenir acteurs et conscients des enjeux environnementaux actuels ?

Et pourquoi pas faire classe dehors, au grand air ?

Cet apprentissage, on ne peut plus original et soucieux du bien-être physique et mental des enfants, a vu le jour il y a belle lurette, dans les années 60, chez nos amis Danois, à Copenhague.

Si, aujourd’hui, nous souhaitons que nos futurs groupes scolaires permettent de faire classe à l’extérieur, cela s’anticipe, et dès le stade de la programmation !

Programmation d’une école

1/ Préconiser des classes directement accessibles depuis les cours de récréation, afin de faciliter les allers-retours intérieur/extérieur.

2/ Définir les réels enjeux des cours de récréation : elles font partie intégrante d’un projet de construction d’une école. Florès faisait déjà le point par ici, et par là.

Plusieurs petites cours de récréation à thèmes pourraient, par exemple, facilement favoriser l’enseignement extérieur.

  • une cour « lecture » avec bancs en rondins de bois ou pelouse à l’ombre des arbres pour favoriser la concentration et le calme…
  • une cour « calcul » avec tableau sur roulettes et copeaux de bois à déplacer pour aider à compter…
  • une cour « artistique », avec mur d’expression libre, et points d’eau répartis…
  • une cour « jardinage et plantations » avec outils à disposition pour planter, cultiver, arroser, récolter…
  • ou encore une cour « à construire » !
  • Et sans doute tellement d’autres !

3/ Prévoir des espaces extérieurs abrités et judicieusement orientés et répartis (selon la course du soleil, les vents dominants, etc.) afin de pouvoir faire classe dehors quelles que soient les saisons !

4/ Préconiser du mobilier sur roulettes, facilement déplaçable par les enfants pour s’installer dehors : éviter seuils et ressauts pour plus de modularité.

5/ Prévoir, dans les classes, des revêtements de sol robustes et facilement nettoyables du fait des interactions régulières avec l’extérieur.

Pour le bon développement des enfants

Chez Florès, nous rédigeons nos programmes d’écoles au regard du bien-être et du bon développement des enfants !

Leur contact avec l’extérieur et la nature les aide à développer leur motricité, leur réflexion, leur concentration et leur créativité. Il les pousse aussi à respecter davantage le monde extérieur, et les sensibilise aux enjeux environnementaux actuels !  

Pour découvrir toutes sortes d’activités et d’enseignements possibles en extérieur: https://ecole.salamandre.net/activites/classe-verte/

C.N.