Florès ...
Il ne faut pas confondre vitesse et programmation !

La sortie des confinements a coïncidé avec une reprise inespérée et brutale de l’activité économique. Les prestataires intellectuels doivent accompagner la reprise et s’adapter à son rythme soutenu. Ils doivent aussi garantir la qualité de leur travail. Mais vitesse et qualité de programmation sont-ils toujours compatibles ?

En tant que programmiste nous faisons nous aussi face à des demandes de réduction des délais d’étude…
Et pourtant, la programmation architecturale est un processus qui demande : 

  • de procéder par étape,
  • de respecter un certain temps de maturation.

Etablir un programme, c’est procéder par étape

Lorsque l’on fait appel à un programmiste, il ne peut pas d’emblée, rédiger le programme architectural et technique détaillé. C’est impossible. Il y a trois étapes clefs à respecter pour y parvenir. 

  • Etape 1 : les diagnostics et besoins. Il s’agit de diagnostiquer le bâtiment à réhabiliter ou le site à construire. Parallèlement, il faut établir la synthèse des besoins et des enjeux. Ce sont des tâches lourdes et qui fondent toute la démarche. Il s’agit d’un travail de terrain qui demande des rencontres, des itérations, des visites, etc. C’est le croisement des diagnostics et des besoins qui permettra d’identifier les questions clefs, d’envisager les scénarios de faisabilité pour y répondre. 
  • Etape 2 : la faisabilité. Le programmiste examine les conditions de faisabilité, les divers choix possibles et aide le maître d’ouvrage à prendre les bonnes décisions. C’est peut-être l’étape la plus gratifiante pour le programmiste, l’occasion de proposer, d’apporter un savoir-faire particulier, un regard pertinent. Mais pour être pertinent, il ne faut pas être pris par le temps ! Les scénarios doivent être construits, pétris, leurs avantages décortiqués. 
  • Etape 3 : le programme détaillé. Les choix faits en faisabilité se répercutent directement sur le programme. Les retranscrire et prescrire des niveaux de performance environnementaux, techniques ou fonctionnels demande un savoir-faire. Cela demande aussi du temps, car l’ampleur du travail est réelle ! Il s’agit de mettre en œuvre un grand nombre d’informations et d’en garantir la parfaite cohérence. 

Le programme est le fruit d’un processus : chaque étape est importante et est nécessaire à la suivante. Chaque étape appelle aussi une validation du maître d’ouvrage. Une étape qui demande aussi du temps.  

Etablir un programme, c’est mûrir une réflexion et étayer des décisions

Prioriser des besoins, identifier les enjeux, cela nous demande des confrontations, un temps de mûrissement, des compromis et des synthèses : une véritable démarche d’appropriation.

Il en va de même de la phase de faisabilité : les scénarios sont construits pour répondre à une problématique. Pour ce faire, il faut cheminer entre les possibles : penser, imaginer, prendre du recul. C’est un processus créatif qui a besoin de temps pour mûrir !

N’oublions pas que maître d’ouvrage aussi ; ainsi que les utilisateurs, comme les politiques ont besoin de temps pour accepter les choix, converger vers une vision partagée, comprendre les écarts possibles par rapport à leurs aprioris sur le projet. Il s’agit de passer d’une multitude de projets – car au début, chacun à le sien – à un projet partagé. Ce n’est pas immédiat, l’esprit doit cheminer. 

Prendre son temps pour programmer sereinement

Les études préalables sont stratégiques, permettent de mûrir les besoins, soupeser les possibles, prendre les bonnes décisions. La qualité du programme a une grande part dans la réussite d’une opération et la qualité fonctionnelle d’un bâtiment.

Pour toutes ces raisons, une approche sereine de la programmation constitue un investissement qui permet de véritables économies ! Alors, ne négligeons pas cette étape. Des centaines de milliers d’euros – et bien souvent des millions – sont en jeu. Prenons le temps de ne pas se tromper. 

Les professionnels n’ont aucun intérêt à faire trainer une étude, aucun avantage à prendre plus de temps que nécessaire… faites leur confiance pour vous proposer les bons délais !

O.T.