Florès ...
Comment créer un FabLab universitaire

Les FabLab sont à la mode, notamment dans le milieu universitaire. Alors, créer un FabLab oui, mais dans quel but ? Pour qui ? Avec quels moyens ? Quels locaux ? Autant de questions à se poser avant de débuter un tel projet. Florès vous présente ici sa recette pour un FabLab réussi !

Qu’est-ce qu’un FabLab ?

FabLab est la contraction de « fabrication laboratory », soit « laboratoire de fabrication » en français. C’est donc un atelier de fabrication, un tiers-lieu, qui peut être de plusieurs types :

  • Le FabLab universitaire pour les étudiants
  • Le FabLab professionnel pour les employés d’une entreprise
  • Le FabLab « MIT » répondant à la charte du MIT

Nous vous avions déjà introduit le concept de FabLab dans cet article.

Les FabLab universitaires

Ils sont à destination des étudiants et permettent le développement de projets dans le cadre des études, ou encore de projets personnels. En France, on retrouve des FabLab dans de nombreux sites universitaires, plus particulièrement à proximité d’écoles d’ingénieurs, d’IUT ou d’établissement d’enseignement technologique.

Ces tiers-lieux de fabrication mettent à disposition des équipements, machines et outils permettant la conception et le prototypage d’objets : outils numériques et informatiques, atelier mécanique, matériel d’électronique, etc.

Premier ingrédient : un projet incarné

Il ne suffit pas de créer les locaux pour qu’un FabLab soit utilisé ! Certes, avoir des locaux adaptés est important (on en parle un peu plus bas d’ailleurs) mais, avant tout, il faut que le projet réponde à une demande réelle, à un besoin identifié. Le lieu physique du FabLab doit être incarné par une entité ou un groupe de personnes qui fera vivre ce lieu.

Les premières questions à se poser concernent donc l’usage de ce futur tiers-lieu : qui, quand, pourquoi, comment ? Les étudiants des établissements d’enseignement proches sont-ils susceptibles d’utiliser un tel lieu ? Si oui, pour quels types de projets ? Avec quels équipements ?

La réponse à ces questions permettra premièrement de trouver la meilleure manière de porter le projet, mais aussi d’identifier les espaces et équipements nécessaires pour répondre au besoin. Ce sont les futurs utilisateurs qui doivent s’emparer du projet, l’incarner, pour que celui-ci puisse vivre.

Second ingrédient : des espaces adaptés

Comme dit plus haut, un FabLab est un lieu mettant à disposition des équipements et des outils variés. Mais au-delà des outils et équipements nécessaires, le FabLab doit aussi constituer un lieu d’échanges entre les différents utilisateurs (travail en groupe, échanges informels, recherche de collaboration pour des projets, demande de conseils, etc.). Les compétences de chacun peuvent être mises à profit pour tout projet, si l’espace permet de faciliter les échanges. Les espaces de convivialité ne doivent pas être oubliés !

L’aménagement d’un FabLab doit également prendre en compte les nuisances pouvant être générées par les différents équipements. Par exemple, il est important de pouvoir séparer les zones de travail générant du bruit et de la poussière, des zones de travail sur ordinateur !

Enfin, les zones de stockage et de rangement ne sont pas à négliger. Outre les outils et équipements, du stockage de matériaux est à prévoir, ainsi que des zones permettant d’entreposer les projets en cours de développement, mais aussi les déchets.

La définition des locaux, espaces, équipements et outils à prévoir doit être faite en lien direct avec les utilisateurs. La co-construction du projet par le biais d’ateliers de concertation permet de créer un projet en phase avec les futurs usages.

Selon les établissements d’enseignement ou les associations existantes, le besoin en équipement peut varier : une machine à broder pour tel FabLab, des équipements de captation vidéo pour un autre, des machines-outils ailleurs… la liste peut être longue.

Chez Florès nous sortons la carte à jouer de la concertation participative pour vous aider à construire votre projet et à identifier les besoins des utilisateurs.

Troisième ingrédient : la gestion des lieux

Maintenant que le projet de FabLab est incarné par des utilisateurs et que les besoins en locaux, équipements et outils ont été définis avec ceux-ci, le mode de gestion du lieu reste à définir. Quand sera ouvert le FabLab ? Qui pourra y accéder et comment ? Quel en sera le coût ? De nombreuses questions doivent se poser avant l’ouverture du FabLab et leurs réponses ont un impact sur la conception de l’espace.

La présence d’un fabmanager est souvent mise en œuvre dans les FabLab. Elle permet l’accueil des utilisateurs, et leur formation à l’utilisation des équipements présents, mais aussi d’assurer la sécurité du lieu, la pérennité du matériel. Si un fabmanager est présent, un espace dédié est à prévoir (bureau d’accueil par exemple).

Enfin, le mode de fonctionnement choisi pour le FabLab impliquera la mise en œuvre de solutions techniques adaptées pour la gestion des accès, la mise en sécurité, etc. Tous ces éléments sont donc à définir le plus en amont possible, et toujours en lien avec les utilisateurs.

Et voilà la recette pour un FabLab réussi : un projet incarné par des utilisateurs, avec lesquels la conception du lieu et son mode de gestion seront co-construits ! Chez Florès, nous avons toutes les clés en mains pour vous aider à réussir votre projet de création d’un FabLab !

L.P.