Une veille constante, des dossiers et une vision de notre métier.

FabLab, coworking et incubateurs : des équipements qui montent

Pépinière de Sanitas

Ces termes, pour certains anglo-saxons, sont de plus en plus employés en France. Ils sont pour ainsi dire devenus à la mode !
Mais que signifient-ils vraiment ? A qui sont-ils destinés et quels concepts englobent-ils?
En tant que programmistes nos missions tournent très souvent autour du confort des usagers et des problématiques d’amélioration de l’environnement de travail. On note des désirs de changement, pour aller vers de nouveaux espaces collaboratifs (voir notre article ici) , ou vers des espaces tertiaires pensés différemment (encore un article ici).
Nos missions incluent souvent des phases d’étude et de réflexion directement liées aux évolutions des modes de travail. Voici donc quelques petites précisions, sur ces lieux idylliques où le travail n’a plus rien à voir avec son étymologie…(du latin tripalium…qui aurait de près ou de loin un rapport avec la tortuuuuuuure).

Le FabLab comme terrain de jeu des inventeurs

Un FabLab est un atelier de fabrication ; il en existe plusieurs types :

–    Le FabLab universitaire pour les étudiants. Il peut être ouvert au public de temps en temps pour certains ateliers ou évènements,
–    Le FabLab professionnel pour les employés au sein d’une entreprise,
–    Le « MIT » répondant à la charte du MIT (Massachusetts Institute of Technology) , ouvert au public et aux professionnels.

Dans tous les cas il s’agit d’un espace dédié où sont mis à disposition des équipements, machines et outils permettant de travailler sur des projets divers et variés axés autour de la conception d’objets.
Plusieurs orientations sont possibles et bien souvent même combinées : du numérique, à l’atelier mécanique ou encore d’électronique. Cela permet de passer de la conception à la réalisation de l’objet.
Par exemple, à Lyon, il y a la « Fabrique d’Objets Libres » qui a développé en plus une « Fabrique Mobile » se déplaçant dans les entreprises pour des ateliers et démonstrations.
Face à l’essor des FabLabs en France, une association « Réseau Français des FabLabs » a été créée en 2016 afin de rassembler les structures existantes, de communiquer sur leurs actions, de mutualiser leurs moyens… L’association va d’ailleurs publier un livre blanc à destination des collectivités territoriales afin de diffuser les bonnes pratiques et de répondre aux problématiques actuelles.

Le coworking (ou comment louer des collègues quand on n’en a pas 🙂

Un espace de coworking est un lieu accueillant des travailleurs (indépendants, en télétravail…) dans un bureau partagé. Il ne s’agit pas forcément de travailler ensemble sur les mêmes projets, mais plutôt d’avoir accès à un cadre de travail, à des équipements mutualisés (internet, imprimante, salle de convivialité…machine à café !!!). Le coworking permet aussi de tisser un réseau, de favoriser le contact social, ce qui est primordial pour les freelances et indépendants qui craignent l’isolement et ont du mal à travailler à domicile. En outre, notons qu’il est toujours préférable, en terme d’image, d’accueillir son client dans une salle de réunion plutôt que dans son salon entre le cheval à bascule et la Play Station.
Le coworking se développe progressivement en France. C’est en quelque sorte un nouveau mode de travail qui est également plébiscité par les entreprises. Ces dernières peuvent aujourd’hui employer des collaborateurs sur un territoire plus large. Un + aussi pour l’écologie car les salariés choisissent bien entendu le coworking le plus proche de chez eux et économisent du temps et du carburant.

Les incubateurs (d’entreprises bien sûr)

Un incubateur est une structure permettant à de jeunes entreprises en création d’être accompagnées dans leurs démarches. Cela peut se formaliser par de l’hébergement, du financement et des conseils. A la différence des pépinières d’entreprises ou des hôtels d’entreprises, l’incubateur a vocation à se tourner vers les entreprises en création.

Ces structures diffèrent par leur public et leur vocation mais elles ont toutes en commun les valeurs d’innovation, de création, de recherche. Elles impulsent une dynamique et participent à l’attractivité du territoire. Elles amorcent la possibilité de travailler différemment à l’instar de ces entreprises libérées qui fleurissent ces dernières années… De belles évolutions en perspective.

A.P.

En savoir plus :
La « Fabrique d’objets libres »
« Réseau Français des FabLabs »

Commenter cet article :

* champs obligatoires

Nos autres points de vue