Tests, expérimentations programmatiques, création et partages d’outils.

Biodiversité

« La biodiversité nous concerne au premier chef, car la biodiversité c’est nous, nous et tout ce qui vit sur terre »

Hubert Reeves, astrophysicien, président de l’association Humanité et Biodiversité

 

Il y a quelques mois, nous nous interrogions sur ce site sur la pertinence d’intégrer une approche biodiversité aux programmes de construction de bâtiments, dans l’article « Architecture et biodiversité : éthique ou imposture ? »
En effet, face à la dégradation continue du potentiel biodiversité mondial, des stratégies de préservation basées uniquement sur la protection d’espèces au sein d’aires naturelles protégées non urbanisées paraissent clairement insuffisantes. Or, contrairement aux idées reçues, la ville peut être un milieu propice au développement de la biodiversité. L’aménagement des parcs, friches, mais également des jardins, toitures ou des bâtiments eux-mêmes… constitue un réel potentiel trop souvent inexploité.

Chez Florès, nous sommes persuadés que la prise en compte de la biodiversité dans le bâti constitue un axe structurant de la qualité environnementale des bâtiments.

Nous avons donc souhaité approfondir cette thématique dans le cadre de notre démarche Florès Lab.

Selon nous, un projet vertueux en termes de biodiversité devrait répondre aux trois enjeux suivants :
–    favoriser les échanges entre l’homme et son environnement naturel
–    préserver la biodiversité existante
–    et éventuellement, augmenter la biodiversité du site

Notre travail s’appuie sur l’exploitation de documentations, ouvrages de référence, études, voire labels (existants ou en cours d’élaboration).

Notre objectif est de prendre du recul par rapport à cette documentation émergente mais foisonnante pour élaborer des outils adaptés à notre manière d’envisager la programmation environnementale.

 

Très concrètement, notre boite à outils biodiversité est constituée :

  • d’un protocole de collecte et d’analyse de données biodiversité enrichissant nos diagnostics environnementaux,
  • d’un outil permettant de proposer un niveau de performance pour une cible biodiversité à partir :

– de l’exploitation du diagnostic environnemental et biodiversité
– de l’analyse des interactions entre cibles environnementales
– des enjeux, objectifs et usages liés au projet ou au maître d’ouvrage

  • d’un guide de prescription constitué d’un ensemble de préconisations et exigences de performance biodiversité modulées en fonction du niveau de performance recherché. Il s’agit d’un additif aux référentiels environnementaux et constituant une cible complémentaire à part entière du programme environnemental.
  • d’instruments de suivi de la démarche et des performances tout au long du projet : il s’agit d’un volet biodiversité avec indicateurs spécifiques intégrés au tableau de bord environnemental des projets
  • de supports d’AMO et notamment une trame de CCTP pour consultation d’écologues adaptée :

– au processus de programmation et d’AMO tel que nous l’envisageons et le proposons
– aux attentes des maîtres d’ouvrages soucieux d’une prise en compte plus fine du contexte

Cette trame dessine une mission complémentaire de la nôtre et en parfaite cohérence. Cette dernière va du diagnostic à l’évaluation de l’impact du bâtiment après construction.

Par la sensibilisation des maîtres d’ouvrage et grâce à ces outils, nous entendons contribuer à l’élaboration de projets respectueux de la biodiversité, pour la construction de bâtiments réellement durables, en harmonie avec leurs usagers et leur environnement.