Tests, expérimentations programmatiques, création et partages d’outils.

BIM

bim-lab

Le Building Information Modeling ou BIM associe à une représentation architecturale et technique des valeurs et données contenues dans une base de données associée.

Le « modèle » ainsi créé évolue tout au long du projet et de sa réalisation. Il s’enrichit pour finalement constituer un avatar virtuel du bâtiment construit. Plus de détail sur le BIM ici.
Alors, OK, le BIM est utile, mais a-t-il un impact sur le programme architectural ?
Les avis divergent… Flores s’était posé la question dès 2014 dans cet article.
Nous avons depuis lors engagé une réflexion de fond sur nos pratiques et outils et lancé un processus de convergence pour une compatibilité entre le programme et le BIM.
La première difficulté a été de conserver au programme son intelligibilité, la clarté de son existence concrète, sinon, comment en valider le contenu, comment s’approprier le programme ? Il fallait que le programme reste imprimable et présentable sous forme de document… mais il fallait aussi qu’il soit réductible à un tableur ou une base de données…
Nous avons beaucoup avancé depuis 2014 et concrètement, la convergence se traduit aujourd’hui par :

  • des Programmes techniques et programmes environnementaux présentés sous forme de fiches thématiques, compatibles avec tableurs et base de données
  • des fiches descriptives des espaces saisies sous tableur compatible avec les logiciels de base de données et intégrant des champs relatifs au programme fonctionnel (bloc fonctionnel, proximités, remarques…)

La MIQCP a confirmé la validité de cette démarche dans un guide de juillet 2016 que l’on peut télécharger .

Flores a pris une belle avance en développant depuis 2014 un format de programme BIM-compatible qui présente deux existences : une existence numérique compatible base de données, une existence imprimable, présentée de manière classique et intelligible par tout un chacun.