Florès ...
Les stagiaires racontent : notre semaine chez Florès

Du 27 janvier au 1er février, nous avons effectué un stage d’observation d’une semaine en entreprise chez Florès. Nous allons vous partager nos impressions sur leurs méthodes de travail et leurs activités…

Ils font quoi, au juste ?

Le travail de programmiste consiste à être l’intermédiaire entre le maître d’ouvrage (client) et le maître d’œuvre (architecte) par la création de programmes comprenant des fiches descriptives d’espace, un programme technique et environnemental, un programme fonctionnel et architectural et une analyse de site. Le programme permet de clarifier les besoins et les envies du maître d’ouvrage pour éviter tout malentendu autour d’un projet.

Pour arriver à faire un programme, il faut faire un diagnostic du site (ce qui est), récolter les besoins de chacun au travers de concertations (ce qui devrait être) pour par la suite entreprendre une étude de faisabilité sur l’espace donné et le budget (ce qui pourrait être), ce qui permettra par la suite la création du cahier des charges (ce qui sera). Pourra alors commencer la conception architecturale du projet.

Dans l’entreprise Florès, tout le monde est programmiste mais chacun a suivi une formation différente. Il y a des architectes, des ingénieurs, des ingénieurs architectes (ayant le double diplôme), des paysagistes et des urbanistes. Cette grande diversité de formations et donc de compétences permet un plus grand périmètre d’actions.

Une entreprise inhabituelle

À notre arrivée, nous avons tout de suite remarqué que leurs méthodes de travail étaient différentes des entreprises habituelles. En effet, les locaux sont à l’origine des appartements qui ont été réhabilités en plusieurs espaces.

Au rez de chaussée, il y a des petites salles de réunions, le bureau du directeur, une salle de bain et, à l’étage, des espaces détente avec des canapés, des poufs, des plaids, un espace cuisine avec salle à manger, une terrasse et un petit espace de travail avec plusieurs ordinateurs. Ils peuvent travailler en télétravail sans restriction, d’où le fait qu’ils n’ont pas de bureaux attribués et peuvent s’installer n’importe où.

Les réunions

Pendant cette semaine, nous avons pu assister à plusieurs réunions (concertation technique et fonctionnelle et d’entretien et maintenance) pour la création de programmes aussi appelés cahiers des charges. Pendant ces réunions, nous avons parlé d’un projet de réhabilitation d’une salle polyvalente et d’un boulodrome à Rillieux-la-Pape, et d’une future école maternelle/primaire à Meyzieu. À la suite d’une de ces réunions, nous avons pu rédiger un compte rendu. Nous avons également fait un benchmark autour des cours d’écoles et des espaces extérieurs sur un campus.

Pour conclure, nous avons beaucoup apprécié notre stage chez Florès, cela nous a permis d’avoir une vision plus claire sur notre avenir, et d’avoir un aperçu positif du monde du travail en entreprise car nous avons été très bien reçus et nous avons passé une super semaine grâce à la bonne ambiance au sein de l’équipe.

Marius PICARD & Lorène FORASETTO