Tests, expérimentations programmatiques, création et partages d’outils.

Acoustique

Quand on s’intéresse à l’acoustique, différents textes sont à considérer :

  • Les arrêtés réglementaires qui sont à respecter obligatoirement
  • Les normes qui donnent des indications en matière d’exigences à viser
  • Et les référentiels de qualité environnementale (HQE, CERQUAL…) qui proposent des trames d’exigences à valider pour l’obtention d’un label environnemental

Afin d’y voir plus clair, Florès a décrypté tous ces éléments pour savoir quelles sont les questions à se poser, et surtout quels sont les textes à appliquer. Les exigences dépendent ainsi du type de bâtiment (tertiaire, enseignement, santé…), mais également du niveau de performances recherché par la maitrise d’ouvrage.

Les référentiels HQE proposent un classement très intéressant des locaux suivant leurs sensibilité et leur agressivité, ou autrement dit leur niveau de confort attendu pour le local (sensibilité ou réception) et la gêne qu’ils occasionnent pour les autres locaux (agressivité ou émission). L’ensemble des locaux est alors répartis dans 3 classes d’émission (E1 à E3) et 3 classes de réception (R1 à R3). Ce classement est ensuite utilisé pour optimiser l’agencement des locaux les uns par rapport aux autres en cherchant à éloigner les locaux les plus bruyants des locaux les plus sensibles.

Les référentiels donnent également des valeurs d’isolement acoustique aux bruits aériens intérieurs à atteindre pour certaines configurations entre deux types locaux. Ces exigences sont souvent pour les locaux les plus sensibles (bureaux, salle de classe…), mais ne concernent pas l’ensemble des locaux pouvant être rencontrés.

Les normes proposent également des valeurs d’isolement pour ces mêmes locaux. Les valeurs de la norme sont parfois similaires à celles de la HQE mais pas toujours !

Florès a donc décidé de mettre à plat et d’élargir la démarche entamée par les référentiels HQE en proposant des exigences d’isolement aux bruits aériens intérieurs pour l’ensemble des locaux suivant leurs classes d’émission et de réception, et suivant les proximités entre les locaux. Les objectifs proposés par Florès intègrent à minima les valeurs réglementaires, mais également les valeurs des référentiels HQE et des normes modulées suivant le niveau de performances recherchés.

Florès a donc créé un référentiel interne d’aide à la prescription, faisant la synthèse de toutes les exigences et intégrant tous nos retours d’expérience.

Il permet de fixer des niveaux d’exigence pertinents et réalistes, en toute cohérence avec les référentiels et normes. Pour y parvenir, nous avons créé des indices facilement appropriables par la maîtrise d’œuvre et compatibles avec une présentation local par local dans les fiches descriptives d’espaces.

La prescription est ainsi adaptée aux usages de chaque espace et compatible avec une programme présenté sous forme de base de données, lui-même compatible BIM.