Une veille constante, des dossiers et une vision de notre métier.

Rendre un espace muséal attractif? Ce qu’il faut savoir…

Face aux traditionnelles fonctions d’exposition et de conservation qu’abrite un musée, de nouvelles tendances ont émergées afin d’en faire un véritable lieu culturel animé et vivant.

 Une scénographie variée
Comment attirer et captiver le visiteur sur une thématique sans que qu’elle risque d’être rébarbative et ennuyeuse ? C’est la question que doivent un jour se poser tous les responsables de musées. La réponse à cette question se trouve probablement dans une scénographie riche. Car en effet, rien de tel qu’une visite trop linéaire, constituée par des panneaux explicatifs à la police à peine lisible et d’objets sous verre avec le panonceau « interdiction de toucher» pour faire fuir à tout jamais le visiteur du XXIème siècle. Face à ce constat, les scénographies actuelles ont tendance à préférer la variété.

Une scénographie variée, oui, mais comment y parvenir pour un thème unique?

L’Aventure Michelin en est un parfait exemple. Elle présente une scénographie abordant chronologiquement plusieurs thèmes chers au groupe. Chacun des thèmes a son propre univers et un décor spécifique recherché afin de plonger le visiteur au cœur du sujet présenté. Dans chacun des thèmes, les supports de communication sont eux-mêmes variés afin de renouveler en permanence l’attention des visiteurs : panneaux explicatifs fixes ou mobiles, écrans de télévision, écrans tactiles, salles de projections,… Le visiteur n’est plus un simple observateur, il devient un véritable acteur de sa visite en choisissant les informations qu’il souhaite connaître grâce aux différents niveaux de lecture proposés.

Proposer des animations pédagogiques adaptées aux enfants
Pour attirer les familles avec jeunes enfants, qui ont bien souvent une énergie débordante, certains musées se sont adaptés en proposant des espaces de jeux indépendants complètement adaptés à l’univers enfantin. Par exemple, la Cité du train et la Cité de l’automobile, tous deux à Mulhouse, disposent chacun d’un espace enfant coloré avec de nombreux jeux. D’autres, plutôt que de créer un espace dédié, font le choix de proposer des supports pédagogiques ludiques et accessibles aux enfants tout au long du parcours de visite. D’autre part, dans certains musées des questionnaires de visite ludiques permettent aux enfants de parcourir l’exposition tout en s’amusant.

Les adolescents, publics plus âgés, sont aussi plus difficiles à conquérir
Adeptes des nouvelles technologies, ils sont plus réfractaires à l’idée d’aller au musée qu’ils jugent ennuyeux et dépassés. Pour gommer cette image archaïque et les inciter à franchir la porte d’un musée :

  •  la stratégie de communication doit être élaborée, adaptée à leurs outils de communication quotidiens et donc connectée (réseaux sociaux…),
  • l’offre muséale doit être pourvue d’espaces ludiques et interactifs dans lesquels ils peuvent toucher, sentir, écouter… le musée n’est plus un simple lieu d’exposition statique, il devient un lieu d’interaction et d’expérimentation. La Cité des sciences et de l’industrie de Paris La Villette est particulièrement adaptée aux enfants et adolescents. Elle propose de très nombreuses animations.

Les musées accueillent également et régulièrement des groupes scolaires. Ils mettent parfois, et de plus en plus, à leur disposition une salle de travail et/ou une salle hors sac pour permettre aux classes de préparer et/ou d’analyser la visite.

Accueillir des expositions temporaires pour fidéliser les visiteurs
Le visiteur qui a découvert une exposition permanente, qui y a amené des amis, va se lasser de ne rien voir de nouveau. Pour pallier à cette lassitude et raviver l’intérêt du public, certains musées montent des expositions temporaires permettant ainsi d’assurer la rotation des collections. D’autres font le choix d’accueillir des expositions itinérantes extérieures montées par d’autres musées.

Proposer des espaces de restauration
La plupart des musées, aujourd’hui, proposent une offre de restauration afin d’améliorer le confort d’accueil du public.

Certains proposent des espaces de restauration au sein même du parcours de visite.

Les espaces de restauration peuvent être variés et vont du traditionnel café au grand restaurant en passant par le snack et la brasserie. Ainsi, par exemple, l’Aventure Peugeot propose à ses visiteurs de déjeuner ou de faire une pause dans la brasserie au milieu des voitures exposées.

C’est ainsi que les tendances actuelles des musées sont au renouvèlement et à l’animation pour transformer leur image parfois surannée. Ils améliorent le confort d’accueil des visiteurs et s’adaptent aux différents publics en proposant des nouveaux services et des espaces scénographiques variées. Le musée n’est plus seulement un simple lieu d’exposition, il s’anime et devient interactif et participatif pour proposer aux visiteurs une véritable expérience qui n’est pas sans lien avec les principes du marketing expérientiel.

A.P.

Commenter cet article :

* champs obligatoires

Nos autres points de vue