Une veille constante, des dossiers et une vision de notre métier.

Le campus d’entreprise : retour à la vie étudiante ?

campus

Issus du monde universitaire, les campus se déclinent aujourd’hui au sein des entreprises. Quels sont les principes de ces nouveaux modes d’organisation ?

Un campus représente historiquement un ensemble de bâtiments édifiés sur de vastes espaces verts offrant des activités diverses pour des étudiants : enseignement, restauration, résidence, loisirs, etc.

Les campus d’entreprise ont commencé à pointer leur nez au sein des sites de formation : la transposition du monde universitaire à celui de la formation professionnelle est facile. L’organisation du site est alors calquée sur celui d’une université avec la prise en charge des stagiaires depuis les salles de formation au logement, au repas et aux activités plus ludiques en soirée.

Ces campus sont aussi là pour valoriser la culture de l’entreprise et ses valeurs. Afin d’être cohérent avec les ambitions d’innovation et d’exemplarité, nombreux sont ceux qui misent sur 2 axes de développement : le numérique et l’exemplarité environnementale.

Pour cela, on construit ou réhabilite de nouveaux bâtiments avec des performances labellisés, reflets de la démarche vertueuse de la société. Les campus s’apaisent : exit les voitures polluantes et bruyantes, on se déplace maintenant à pied, à vélo ou au pire en voiture électrique. Les espaces extérieurs ne sont pas oubliés non plus. Les pelouses se transforment en jardin potager, en espace de sieste à l’ombre d’une végétation travaillée, ou même en amphithéâtre de verdure pour profiter d’une réunion en plein air !

Du côté du numérique, de nouvelles pratiques débarquent : fab lab, e-learning, coworking, blended learning…. autant d’anglicismes qu’il faut décrypter pour les comprendre et les intégrer.

Pour les fab labs, nous vous en parlions il y a peu ici ou encore , il s’agit de laboratoires de fabrication dont la forme peut être multiple mais qui permettent une émulation créative par le partage d’outils.

Le coworking représente des espaces de bureaux partagés qui mettent en lien des travailleurs de divers horizons afin de développer leur réseau. Au sein de l’entreprise, ce modèle peut être repris pour encourager les échanges d’un service ou d’une entité à l’autre.

Le e-learning repose sur le principe de la formation « en ligne », grâce aux moyens informatiques et numériques. Elle permet de faciliter la formation de tous en limitant les déplacements : il suffit de se connecter pour suivre le dernier MOOC disponible (Massive Open Online Course).

Cette pratique ayant montré son intérêt, mais aussi ses limites par rapport aux cours classiques en salle, la combinaison de cours en ligne et en présentiel a donné naissance au blended learning, l’apprentissage mixte.

Toutes ces pratiques se déclinent dans des espaces qui se veulent innovants et réinventés, pour avoir une formation toujours plus dynamique, interactive et attrayante.

Ces campus de formation « nouvelle génération » offrent une multitude de services avec une réelle volonté d’innovation, et mettent tout en œuvre pour attirer les talents. Mais, si passé le cap de la formation, le travailleur se retrouve dans des locaux classiques devenus banals, le soufflé ne retombe-t-il pas ?

Cet esprit campus se développe alors sur les sites tertiaires pour redynamiser l’image des bâtiments de bureaux et poursuivre la culture, l’identité et la cohésion des premiers jours de formation.

La transposition au monde de l’entreprise conserve la mixité des services sur un même lieu pour permettre aux travailleurs de trouver tout ce qui leur est nécessaire au sein du campus dans la journée. Au-delà des bureaux, on retrouve par exemple des salles de réunion, des espaces créatifs, un ou plusieurs espaces de restauration, des lieux de passage, des zones plus ludiques pour offrir une pause récréative, et même des espaces extérieurs aménagés pour la détente ou le travail en plein air.

Chaque campus décline les services que l’entreprise juge pertinents pour favoriser la cohésion des équipes, mais avant tout la productivité et l’efficacité : si tout est sur place, on ne perd pas de temps dans les déplacements, et chacun peut donc être plus disponible pour son travail. Le raisonnement s’étend aussi sur l’efficacité des surfaces : tous ces espaces sont mutualisés et partagés, chaque m² est ainsi mieux optimisé.

Les campus d’entreprise se développent de plus en plus, misant sur cette nouvelle image pour attirer les talents… et surtout les retenir. Mais cela ne s’invente pas d’un claquement de doigts : il est bien souvent nécessaire de réfléchir l’organisation du campus par le biais d’un schéma directeur immobilier afin que le projet soit top, et ne fasse pas un flop !

Pour en savoir plus sur les schémas directeurs, c’est par ici et par .

 

C.D.

Commenter cet article :

* champs obligatoires

Nos autres points de vue